Pratique

Patrimoine

Le musée de la Folie Marco à Barr

Publié le 23/08/2020 | par Jean-Michel Hell

Folie%20Marco_3092.JPG
Le musée de la Folie Marco à Barr.
Jean-Michel Hell
Folie%20Marco_3084.JPG
Le clos de vignes appartient à la famille Hering.
Jean-Michel Hell

La Folie Marco, grande demeure mi-seigneuriale mi-bourgeoise, est devenue un musée grâce à une donation faite en 1960 à la ville de Barr. Les bâtiments et les collections qui y sont réunies sont autant de connaissances de la vie alsacienne proposées au public. On y trouve également un clos viticole.

Le musée de la Folie Marco est installé dans une demeure aristocrate du XVIIIe siècle. Il abrite des collections de mobilier bourgeois alsacien du XVIe au XIXe siècle. L’édifice fait, partiellement, l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis 1935 et le musée, fondé en juin 1964, possède le label « musée de France ». Alors que « Marco » est le patronyme de son constructeur, le bailli strasbourgeois Louis-Félix Marco, l’appellation « folie » suggère le type de résidences en vogue à partir du XVIIsiècle. Le bâtiment est situé à la sortie nord de la ville de Barr, en direction de Strasbourg, et à l’extérieur de l’ancienne enceinte fortifiée. Sur le terrain acquis par Marco, devant l’ancienne porte Feyl (Feylthor), se trouvait auparavant la chapelle Saint-Wolfgang, que la ville venait de faire démolir.

Louis-Félix Marco (1718-1772), bailli à partir de 1750, a lancé la construction dès 1760. La Folie Marco, achevée en 1763, est alors officiellement devenue la maison du bailli. Après la mort du bailli Marco, son fils a vendu le domaine aux créanciers. Trois familles vont se succéder dans la maison, la transformer, l’embellir, puis la transmettre à la ville à compter de 1960. « Depuis, la maison a été conservée avec tous ses souvenirs. Elle est officiellement devenue le musée de la Folie Marco en juin 1964. Les visiteurs peuvent découvrir un mobilier bourgeois alsacien du XVIIe (l’époque de la Renaissance rhénane, caractérisée par des bahuts, crédences et armoires imposantes à colonnes), jusqu’au XIXe siècle (époque du Premier Empire et de la Restauration), en passant par le mobilier raffiné du XVIIIe siècle (tables, fauteuils, commodes des époques Louis XV et Louis XVI) », explique Floriane Tinetti, en charge du musée.

À l’extérieur, le jardin a été conçu pour permettre une promenade pédagogique. Les différents points de vue et perspectives permettent d’apprécier le vignoble du Kirchberg, d’avoir un panoramique exceptionnel sur la plaine d’Alsace et la Forêt Noire, et des vues tout aussi intéressantes sur l’architecture du musée. Le site s’organise en une succession de chambres vertes ou minérales et de seuils.

Pour faire vivre le lieu, de nombreuses animations sont proposées. L’une d’elle, de juillet à fin septembre, s’articule autour de la viticulture. Intitulée « La folie des vins barrois », elle permet de vivre une expérience œnotouristique scénarisée dans l’atmosphère des années 1900 avec une balade viticole, la découverte du musée de la Folie Marco et la dégustation de vins de viticulteurs barrois.

 

 

Le clos de la Folie Marco

La Folie Marco a également en face d’elle un clos de vigne. Il a été acquis par la famille Kienlin, propriétaire des lieux entre 1780 et 1816, lors de la Révolution. Ce clos, référencé dès le Moyen Âge, faisant partie des vignes du Grand Chapitre de Strasbourg, fief des Uttenheim de Ramstein. La ville de Barr l’a ensuite reçu en donation en 1960 à la mort des derniers héritiers. « Notre famille exploite ce clos depuis 1962, date à laquelle la ville de Barr, propriétaire de l’ensemble des biens depuis la mort des derniers héritiers, mît aux enchères le droit d’exploiter ces vignes. Louis Hering a acquis ce privilège pour une période de 99 ans », explique Jean-Daniel Hering, l’actuel responsable du domaine familial. Un clos qui est bien mis en valeur par la géographie des lieux, par la municipalité et par le musée qui, lors de chaque visite guidée, en raconte l’histoire.

« Ce vignoble est protégé des vents du nord. Ceci lui apporte toujours une belle précocité à la sortie de l’hiver où l’on observe un débourrement huit à dix jours plus tôt qu’ailleurs. Nous cultivons deux cépages dans ce clos, toujours vinifiés séparément : le sylvaner Clos de la Folie Marco et le riesling Clos de la Folie Marco. Ces deux vins sont récoltés à maturité optimale pour produire des vins secs et fruités, parfaits pour la gastronomie et fidèles à la typicité alsacienne. Nous ne recherchons pas de sur-maturité, mais bien un style léger et une belle fraîcheur préservant les notes florales et fruitées », ajoute Jean-Daniel Hering.

 

 

 

Y aller

Musée de la Folie Marco, 30 rue du Docteur-Sultzer, 67140 Barr

Contacts : Tél. 03 88 08 94 72, museedelafoliemarco@barr.fr et plus d'informations sur internet : https://www.musee-foliemarco.com

Visites de 10h à 12 h et de 14 h à 18 h, tous les jours en mai, juin, juillet, août et septembre, fermé le mardi.

Tarifs : 5 €, 2 €/étudiant, gratuit jusqu’à 16 ans, 3 €/pers. pour un groupe à partir de 10 personnes.

- réservations auprès de l’office de tourisme Barr-Bernstein au 03 88 08 66 65.

Jean-Michel Hell

Jean-Michel Hell

Les vidéos