Pratique

Conseil départemental du Haut-Rhin

Mobilisé et solidaire face à la crise sanitaire

Publié le 16/04/2020 | par Jean-Michel Hell

phrasea_142760.jpg

Jean-Michel Hell
Le Conseil départemental du Haut-Rhin, à Colmar.

Le Conseil départemental du Haut-Rhin est mobilisé et solidaire face à la crise sanitaire. Une action qui passe notamment par l’augmentation des moyens de dépistage, le lancement d’une campagne de tests sérologiques et la distribution de matériel médical.

Cette politique volontariste a quatre objectifs prioritaires. Le premier est tout d’abord de maintenir la continuité des services publics les plus essentiels aux habitants et notamment aux personnes les plus vulnérables. Le second est d’agir efficacement contre l’épidémie en mobilisant toutes les forces locales et en favorisant l’entraide à l’échelle transfrontalière. « Nous veillons à relayer au plus près du terrain les directives nationales, en les adaptant, le cas échéant, aux réalités locales. Nous apportons une aide matérielle et humaine aux équipes mobilisées en première ligne, dans les hôpitaux comme dans les établissements sanitaires et sociaux ainsi que dans les services de sécurité et de secours. Nous faisons remonter auprès de l’État les attendus du terrain », explique la présidente du Conseil départemental du Haut-Rhin, Brigitte Klinkert.

Le troisième objectif est d’accompagner les habitants pendant leur période de confinement en facilitant la continuité pédagogique au sein des familles et, en garantissant les aides et l’accompagnement des personnes les plus démunies. Mais, également, en encourageant et en facilitant les actions d’entraide, et de solidarité, entre les personnes. Le quatrième objectif est de soutenir le tissu économique et associatif. Le Conseil départemental met en place des aides financières concrètes et opérationnelles. Il active ses réseaux et ses partenaires pour accompagner et informer des mesures mises en œuvre sur plan national comme au niveau local. Il sollicite les industries du territoire. Il prépare un plan d’actions pour la sortie de crise.

 

 

Une campagne de tests sérologiques

Depuis le mardi 14 avril, le Conseil départemental du Haut-Rhin a également mis en œuvre des tests de type sérologique dans les Ehpad. À savoir, dix établissements haut-rhinois qui se sont portés volontaires. Ils sont situés sur les communes de Colmar, Mulhouse, Saint-Louis, Turckheim, Wittenheim, Seppois-le-Bas, Bergheim, Kaysersberg, Ammerschwihr, Illzach et Kunheim. Cette première phase concerne 1 000 résidents et 900 personnels. Ces tests complètent les gestes barrières et les directives qui doivent être nécessairement poursuivis.

 

 

 

Avec le Conseil départemental du Bas-Rhin, il a également été décidé de mutualiser les laboratoires vétérinaires et d'adapter les matériels pour augmenter les capacités de dépistage virologique en Alsace. « L’ARS a donné son accord le 1er avril. 400 à 500 tests pourront être analysés quotidiennement par les équipes des deux laboratoires. La montée en charge se fera au fur et à mesure de la disponibilité des produits et matériels nécessaires à l’analyse des tests », précise Brigitte Klinkert. Cette campagne de dépistage est rendue possible à la suite d’une consultation lancée par le Conseil départemental qui assure sa prise en charge pour un montant total de 42 100 euros TTC.

En outre, l’Hôtel du département à Colmar a été transformé en plateforme de collecte et de distribution des matériels achetés ou provenant de dons. Grâce à ses partenaires, la collectivité a ainsi pu réceptionner et livrer de précieux équipements aux établissements sanitaires et sociaux qui en étaient dépourvus. Les matériels ainsi collectés et distribués vont aux EHPAD, aux services d’aide à domicile, aux foyers pour personnes en situation de handicap et aux maisons de protection de l’enfance.

Jean-Michel Hell

Jean-Michel Hell

Les vidéos