• Accueil
  • >
  • Pratique
  • >
  • Semaine de l’apprentissage : en ligne jusqu’au 3 juillet
Pratique

Dans le Grand Est

Semaine de l’apprentissage : en ligne jusqu’au 3 juillet

Publié le 29/06/2020 | par Florence Péry

phrasea_102279.jpg

La Vendée Agricole
En 2019, le Grand Est était la quatrième région pour le nombre de nouveaux apprentis. 

Jusqu’au 3 juillet, une cinquantaine de Centres de formation des apprentis (CFA) du Grand Est se mobilisent pour une E-Semaine de l’apprentissage. De nombreux événements en ligne sont au programme.

C’est une initiative de la Région Grand Est, de la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (Direccte) et de Pôle emploi Grand Est : la Semaine de l’apprentissage se déroule du 29 juin au 3 juillet. Pas de rencontre en direct, ni de portes ouvertes des établissements de formation, cet événement prend la forme d’une suite d’événements en ligne en direction des jeunes de 16 à 29 ans, de leurs familles et des entreprises.

 

 

Mis en place dans un délai record, ce salon virtuel a pour vocation de mettre en relation les jeunes à la recherche d’un apprentissage, les CFA et les entreprises susceptibles de les accueillir, précise Valérie Debord, vice-présidente de la Région en charge de l’emploi. La Région, qui envisage de « l’inscrire dans un dispositif au long cours », l’a imaginé dans le prolongement du Business Act initié avec l’État. La volonté de la collectivité est d’éviter que la crise économique post-Covid-19 ne soit aggravée par des difficultés de recrutement dans les entreprises.

L’apprentissage pourrait, en effet, faire les frais de la crise sanitaire. « On s’attend à une baisse de 20 à 40 % du nombre d’apprentis, selon les branches, alors que les demandes d’entrée dans cette voie n’ont jamais été aussi fortes », témoigne Philippe Siebert, directeur régional de Pôle Emploi Grand Est. Du 1er janvier au 19 juin, le nombre des offres d’apprentissage a baissé d’un tiers par rapport à la même période de 2019. Durant le confinement, elles se sont tout bonnement effondrées, constate Philippe Siebert. Au point que certains directeurs de ressources humaines craignent des effets à long terme sur la compétitivité des entreprises. Et si un frémissement se fait sentir depuis le début du mois de juin (+7,8 %), rien n’est encore gagné. Dans les PME (petites et moyennes entreprises) et les TPE (très petites entreprises) notamment, où la reprise de l’activité est encore timide et les perspectives incertaines, nul ne sait si les chefs d’entreprise vont recruter des apprentis et dans quelle proportion.

Des salons de recrutement en ligne

Jusqu’au 3 juillet, la Région Grand Est et l’ensemble des acteurs de l’apprentissage se mobilisent donc pour informer de manière innovante et interactive sur les opportunités que présente ce mode de formation. De nombreux événements en ligne sont au programme, dont le salon virtuel Live Orient’Est, les mardi 30 juin et mercredi 1er juillet. Les jeunes et leurs familles pourront y rencontrer une cinquantaine de CFA du Grand Est, tous secteurs confondus (hors agriculture), échanger en ligne avec des conseillers d’orientation, consulter ou télécharger de la documentation, visionner des vidéos sur les métiers et assister à des conférences thématiques. Des offres d’apprentissage pourront également être proposées. Des stands virtuels seront accessibles par thématique (artisanat/métiers d’art, bâtiment/travaux publics, bois/ameublement, commerce/vente, gestion/administration/management, hôtellerie/restauration, logiciels/services numériques, métiers de la nature et du vivant, santé/social, services, sport/animation, transport/logistique, etc.). S’il est conseillé de se pré-inscrire, une connexion le jour J est également possible.

Une journée de conférences et d’échanges entre les professionnels de l’emploi et de la formation est organisée, le jeudi 2 juillet. Sept conférences sont programmées sur des thèmes tels que les aides aux entreprises pour favoriser l’apprentissage ou le contrat d’apprentissage en intérim.

Pôle Emploi se mobilise également en organisant des salons de recrutement en ligne dans tous les départements du Grand Est. Les demandeurs d’emploi seront invités à s’y inscrire.

 

Florence Péry

Les vidéos